Les télévisions publiques européennes veulent maintenir
leurs parts d'audience

 

Malgré une augmentation importante du nombre de chaînes privées, les télévisions publiques des cinq principaux pays européens ont stabilisé leurs parts d'écoute ces dernières années à des niveaux des plus intéressants se situant entre 40 % et 50 %.

Mais leur public est vieillissant et les chaînes thématiques privées occupent un espace grandissant. Les chaînes publiques européennes entendent bien être présentes dans le nouvel univers marqué par une offre très diversifiée et lancent plusieurs canaux spécialisés. C'est d'ailleurs ce que la Socitété Radio-Canada se propose de faire ici lorsqu'elle cherche à obtenir de nouvelles licences pour des canaux spécialisés qu'elle opérerait tantôt seule, tantôt avec des partenaires.

 

 

Source: Baskerville Communications Corp., avril 1999

 

Au Royaume-Uni, le diffuseur public a lancé à la fin de 1997 la chaîne d'information continue News 24 puis à la fin de 1998 BBC Choice, dont la moitié de la programmation est constituée de reprises de BBC 1 et de BBC 2. La prochaine étape sera de proposer une chaîne thématique aux enfants de 2 à 7 ans et une chaîne éducative. Alors que ces chaînes sont considérées comme faisant partie du service public, la BBC opère en outre en coentreprise avec un important câblodistributeur britannique cinq chaînes thématiques de nature commerciale: Arena pour l'art et la culture, Horizons pour les documentaires, Play pour la musique et les comédies, Gold pour des classiques de la comédie et du divertissement, et Style pour les loisirs, la cuisine et la décoration. Les émissions sont tirées des archives de la BBC.

En France, les opérateurs publics ont lancé il y a quelques mois Régions, une chaîne accessible par câble ou par satellite qui propose des émissions régionales de France 3 et des rediffusions d'émissions nationales de France 2 et de France 3. Une chaîne destinée aux 15-34 ans est en gestation. Le service public est associé à d'autres entreprises privées de communication dans la création des chaînes Festival (fictions françaises et européennes), Histoire et Mezzo (musique, opéra et danse), difusées tant par satellite que sur le câble.

En Italie, RAI News 24, une chaîne d'information continue, vient d'être lancée. Le service public propose aussi trois chaînes thématiques diffusées par satellite: une chaîne culture et spectacle, une pour les enfants et une chaîne de documentaires.

En Allemagne, trois chaînes publiques thématiques ont été lancées dernièrement et sont accessibles par le câble ou par le satellite: l'une culturelle, une autre destinée aux enfants et une chaîne d'information et de documentaires.

La présence de plus en plus marquée des télévisions publiques dans des activités commerciales est l'un des éléments du débat sur le service public, autant en Europe qu'ici.


Le financement

Opérer de nouvelles chaînes coûte très cher. La plupart des télévisions publiques européennes font des avancées du côté d'activités purement commerciales, à l'exemple du diffuseur britannique.

La BBC entend en effet tirer des profits de plus en plus importants ( ils ont été de 167 millions de dollars US en 1998) de BBC Worldwide, son bras commercial. Ses activités vont de l'édition, notamment des magazines et des cédéroms, à des coentreprises avec Disney et le groupe Pearson pour opérer des chaînes thématiques un peu partout à travers le monde, en passant par la vente de droits pour ses émissions dans quelque 70 pays. Dans cette même veine d'accords entre diffuseur public et entreprise privée, soulignons celui qu'a conclu l'allemande ZDF avec Capital Cities/ABC en vue de la production de programmes destinés au marché international.


Sources: La télévision publique en Europe, Conseil supérieur de l'audiovisuel, décembre 1998. Le Monde.