Hebdos régionaux : Le nombre de titres est en baisse

La presse hebdomadaire régionale compte aujourd'hui une trentaine de titres de moins qu'il y a dix ans alors qu'elle connaissait son apogée (graphique 1).

Graphique 1

Une grande partie des pertes survenues ces dernières années sont attribuables à des fusions. Des entreprises qui possèdent des hebdos dont les territoires sont contigus réunissent ces titres pour n'en faire qu'un seul La société Quebecor a adopté cette stratégie d'affaires à quelques reprises. Elle a ainsi regroupé Le Réveil de Chicoutimi, Le Réveil de Jonquière et Le Réveil de La Baie en une seule publication nomméeÉ Le Réveil (ce coin de pays a aussi connu, faut-il le rappeler, une fusion municipale). Pour Amos, Lasarre et Val-d'Or en Abitibi, deux titres appelés Les Échos de Val-d'Or et Les Échos de Amos-Lasarre sont devenus L'Écho abitibien. De leur côté, les Éditions Montérégiennes ont lancé L'Impact pour remplacer Le Montagnard de Sainte-Julie, Le Riverain de Beloeil et Le Messager de Chambly. Dans la même veine, Les Éditions du Canada français ont regroupé les hebdos de Bedford et de Farnham.

Quelques fermetures sont également survenues. Parce que la publication ne fait pas ses frais, son propriétaire met fin à ses activités. C'est la décision qu'ont prise, au cours de l'année 2001, Quebecor avec Le Touladi de Cabano et Le Courrier de Trois-Pistoles, ainsi que Les Éditions Montérégiennes pour L'Express de Saint-Hyacinthe.

La concentration de la propriété

Cette baisse du nombre de titres s'est accompagnée de diverses transactions qui ont renforcé la présence de groupes nationaux dans le secteur. Ces groupes possèdent actuellement 59% des publications et cumulent les deux tiers du tirage total (graphiques 2 et 3). La société Transcontinental qui ne s'est lancée dans ce secteur d'activités qu'en 1995 en détient près du tiers à elle seule (56/181) et publie 41% des exemplaires mis en circulation. Le second groupe en importance, Quebecor, possède 41 titres (23%) et contrôle 16% du tirage total. Cela est sans compter les cinq titres (5% du tirage) que le groupe possède en copropriété avec Jean-Paul Auclair.

À côté de ces deux « géants », c'est un groupe régional qui occupe la troisième place. L'entreprise Les Hebdos Montérégiens est propriétaire de 13 publications représentant 7% du tirage global. On dénombre encore 39 hebdos indépendants (leur propriétaire ne possède qu'un seul titre dans la presse hebdomadaire régionale et n'édite pas de quotidien) qui, ensemble, comptent pour 14% des exemplaires totaux.

Graphique 2

Graphique 3

Sources: Enquête du Centre d'études sur les médias, CCE Matthews et Canadian Advertising Rates & Data (CARD).